Skip to content
Key findings
  • Impacts de la COVID-19: Un Gabonais sur sept (15%) affirment qu’un membre de leur ménage est tombé malade de COVID-19 ou a testé positif pour le virus.
  • Perceptions des vaccins contre la COVID-19: Un Gabonais sur sept (15%) affirment avoir reçu une vaccination contre la COVID-19.
  • La gestion de la pandémie: La grande majorité des Gabonais se disent non satisfaits des efforts du gouvernement pour apporter une assistance aux ménages vulnérables (87%), pour réduire les perturbations dans l’éducation au minimum (77%) et pour assurer que les établissements de santé aient des ressources adéquates contre la COVID- 19 (70%).

Apparue dans le monde à la fin de l’année 2019, la pandémie de la COVID-19 est arrivée au Gabon avec le premier cas déclaré le 12 mars 2020 (Ondo, 2020 ; Chahed, 2020). Après deux années de pandémie, le Comité de Pilotage du Plan de Veille et de Lutte contre la Pandémie (COPIL) a annoncé que le Gabon a enregistré un total de 47.608 cas confirmés de personnes infectées avec 304 décès (Reuters, 2022).

La vaccination, pour sa part, n’a pas connu un réel engouement en dépit des différentes campagnes de sensibilisation menées par les autorités. En effet, en mi-mai 2022, seulement 13% de la population nationale avait reçu un vaccin (Our World in Data, 2022).

Dès le premier cas de COVID-19, le gouvernement a rapidement adopté la loi d’urgence sanitaire dont les mesures incluent la limitation des rassemblements de personnes ; la fermeture des restaurants, des lieux de culte et des établissements scolaires ; le confinement de la population de la capitale Libreville et ses environs ; et la fermeture des frontières terrestres à la circulation des personnes (Makita-Ikouaya, 2020 ; Gabonactu.com, 2020).

Acceptées au départ, ces mesures ont conduit à des protestations publiques. En février 2021, par exemple, une agitation sociale dite « mouvement des casseroles » avait mobilisé un grand nombre de Gabonais, aussi bien à Libreville que dans d’autres villes du pays, pour protester contre les mesures de lutte contre la COVID-19 (Ntoutoume, 2022). Une organisation de la société civile, le COPIL Citoyen, est parvenu à faire annuler des arrêtés pris par le gouvernement à la Cour Constitutionnelle (Moukala, 2022).

Les résultats de la dernière enquête Afrobarometer apportent un éclairage de la perception des Gabonais sur la pandémie et sa gestion par les autorités. De manière globale, il apparaît qu’une large majorité des Gabonais affichent leur manque de confiance aux vaccins et jugent négativement la performance du gouvernement dans la gestion de la pandémie, surtout en ce qui concerne l’aide apporté aux ménages vulnérables.

Christian Wali Wali

National Afrobarometer Researcher and Investigator at CERGEP, Gabon.

Mylena Magdala Bilemba Ngouengue

Research assistant at CERGEP, Gabon.