La majorité des Guinéens manquent de confiance envers la CENI et d’autres institutions étatiques (Afrobarometer)

Selon une récente enquête d’Afrobarometer, la majorité des Guinéens expriment peu de confiance envers la Commission Electorale Nationale Indépendante (CENI) et envers d’autres institutions étatiques – une préoccupation particulière dans un contexte de crise électorale et de pandémie.

La CENI, l’institution au centre des agitations autour du double scrutin législatif et référendaire du 22 mars, suscite un manque de confiance de la part de plus de la moitié de la population.

Les résultats de l’enquête montrent aussi que les Guinéens expriment beaucoup plus de confiance envers les institutions informelles, comme les leaders religieux et traditionnels, qu’envers les organismes étatiques. Dans le cas d’une potentielle pandémie ou d’autre crise, la confiance qu’ont les populations envers les institutions joue un rôle essentiel pour apporter une réponse efficace.

En ce qui concerne leur confiance envers le président de la République, les Guinéens sont divisés, 50-50.