Les Maliens plaident pour l’égalité des chances et classent la pauvreté comme première cause de violences basées sur le genre

Poverty

Selon une nouvelle enquête d’Afrobarometer, les Maliens plaident pour l’égalité des chances pour tous et considèrent la pauvreté la première cause de violences basées sur le genre.

La grande majorité des citoyens affirment qu’il est préférable que chacun ait la même chance de réussir, quels que soient ses moyens ou ses origines, au lieu de prioriser la réussite de quelques-uns avec l’assistance sociale aux autres. Au rang des inégalités, l’accès à l’éducation est la plus préoccupante, selon les sondés.

En plus des inégalités, la violence dans toutes ses formes gangrène la société malienne. Ainsi, la violence psychologique est à la tête des formes de violence subies par les Maliens, avec 21% qui l’ont subi au moins une fois au cours de l’année écoulée, suivie par le harcèlement sur le lieu de travail et les violences physiques et sexuelles.

Concernant les violences basées sur le genre, les Maliens citent comme première cause la pauvreté et comme séquelles néfastes les cicatrices, la perte de confiance en soi, les handicaps, l’incapacité de travailler, et la consommation d’alcool. Ils proposent la sensibilisation comme la première stratégie de lutte contre ces violences.