AD369: La Côte d'Ivoire est-elle surendettée auprès de la Chine? Les avis des citoyens sont divisés

Welcome to the Afrobarometer publications section. For short, topical analyses, try our briefing papers (for survey rounds 1-5) and dispatches (starting with Round 6). For longer, more technical analyses of policy issues, check our policy papers. Our working papers are full-length analytical pieces developed for publication in academic journals or books. You can also search the entire publications database by keyword(s), language, country, and/or author.

Can't find a document?

As we work to upgrade our website, occasional technical issues may cause some links to break and some documents to be temporarily unavailable. If you're unable to find a specific document, please email [email protected]

Filter content by:

Dispatches
2020
369
Wohi Innocent Flan, Joseph Koné, et Kaphalo Ségorbah Silwé

La mondialisation de l’économie a accéléré la coopération et a facilité les échanges entre tous les pays de la planète. Elle a contribué à briser le monopole commercial longtemps détenu et jalousement entretenu par les ex-puissances coloniales dans de nombreux pays africains. Celle-ci a également entraîné l’émergence de nouvelles puissances économiques,[1] dont la Chine, qui est aujourd’hui la première puissance commerciale mondiale (Allard, 2020). Ainsi le développement de l’économie chinoise dans sa politique d’expansion met un point d’honneur à sa coopération avec les pays africains. Le 3ème sommet du Forum de Coopération Chine-Afrique (FOCAC), tenu en 2006, confirme la place centrale que tient désormais l’Afrique dans les stratégies extérieures du gouvernement chinois (Massa, 2015).