Les Guinéens déplorent la mal gouvernance locale

La récente enquête d’Afrobaromètre montre que les Guinéens ont des perceptions assez critiques de leurs conseillers communaux, avec des niveaux bas de contact, de confiance, et d’approbation de leur performance.

La perception de corruption parmi les conseillers communaux continue à augmenter, et la majorité des citoyens pensent que leurs représentants élus ne sont pas leur écoute.

Ces résultats sont publiés au moment où le pays est en attente de l’installation des nouveaux conseils communaux élus récemment (le 4 février 2018), étant entendu que la plupart des communes sont dirigées par des délégations spéciales mises en place sur la base du consensus.