Les conditions de vie des Ivoiriens demeurent préoccupantes et la marginalisation augmente en milieu rural

Poverty

D’après la plus récente enquête d’Afrobaromètre en Côte d’Ivoire, près de la moitié des Ivoiriens décrivent leurs conditions de vie comme étant mauvaises.

Selon l’enquête menée en Août-Septembre 2014, quatre Ivoiriens sur dix décrivent leurs conditions de vie comme étant « mal » ou « très mal ». Dans le monde rural, c’est au moins la moitié des Ivoiriens qui considèrent leurs conditions de vie comme étant mauvaises.

Par ailleurs, une grande majorité des Ivoiriens sont insatisfaits de la manière dont le gouvernement répond à leurs préoccupations essentielles telles que l’amélioration des conditions de vie des pauvres (72%) et la stabilité des prix (72%), la fourniture des services d’eau et d’assainissement (58%), la sécurité alimentaire (60%) et la fourniture d’électricité (44%)

Au cours des douze mois précédent l’enquête, les Ivoiriens ont fait face à certaines situations dont les plus importantes sont le manque d’argent, le manque  de médicaments ou de soins médicaux.

Ces résultats montrent à quel point les Ivoiriens attendent encore une amélioration notable de leur situation en termes de conditions de vie et de bien-être. Ils montrent surtout que les actions du gouvernement pour améliorer les conditions de vie des Ivoiriens doivent s’intensifier ; avec un accent particulier sur les zones rurales.

Télécharger le communiqué de presse complet