Le sentiment d’insécurité des Burkinabè augmente

Les populations burkinabè se sentent de plus en plus en insécurité dans leur cadre de vie immédiat, selon une nouvelle enquête d’Afrobarometer.

En effet, des proportions importantes – et grandissantes – des Burkinabè ne se sentent pas en sécurité dans leurs quartiers et craignent une attaque criminelle dans leurs propres maison.

Néanmoins, la grande majorité d’entre eux n’ont jamais craint, au cours des deux dernières années, ni des violences entre les habitants de leurs quartiers ou villages ni des violences lors d’un meeting politique ou marche de protestation.

De plus, malgré les attaques terroristes de plus en plus fréquentes et de plus en plus meurtrières, la proportion des Burkinabè qui disent qu’ils ont craint une attaque armée par des extrémistes politiques ou religieux a diminuée depuis 2017. Mais une comparaison selon les régions montre que dans la région de l’Est seulement 28% déclarent n’avoir jamais craint une telle attaque, contre plus de 80% dans les régions du Centre et du Plateau Central.