Les Guinéens décrivent très mal leurs conditions de vie actuelle

Afrobarometer

ONLY AVAILABLE IN FRENCH.

La majorité des Guinéens perçoivent leurs conditions de vie comme mauvaises, même si les proportions de ceux qui ont manqué de nourriture, de combustible pour la cuisson des repas, et de soins médicaux ont baissée depuis 2013, selon la récente enquête d’Afrobaromètre en Guinée.

La proportion de Guinéens qui déclarent avoir manqué de médicaments ou de soins médicaux a connu une baisse importante, passant de 75% en 2013 à 60% en 2015. La même tendance s’observe quant au manque de nourriture suffisante pour manger à sa faim, de 62% en 2013 à 54% en 2015. Néanmoins, la majorité des Guinéens rapportent avoir manqué des premières nécessités au moins une fois. Il s’agit de combustibles pour la cuisson des repas, eau potable, nourriture suffisante pour manger à sa faim, médicaments ou soins médicaux ou argent. 

Résultats clés

  • Près de six Guinéens sur 10 décrivent « très mal » ou « mal » leurs conditions de vie actuelle.
  • La majorité des Guinéens ont manqué, au moins une fois au cours des 12 mois précédents l’enquête, de nourriture (54%), d’eau potable (62%), des soins médicaux (60%), et de l’argent (93%). Cela, malgré des baisses importantes en 2015.
  • Les femmes (47%) sont les plus nombreuses, en termes de pourcentage, à qualifier de pires ou bien pires leurs conditions de vie, contre 36% chez les hommes.

Télécharger le communiqué de presse complet.