Les Nigériens adhèrent aux partis politiques mais demandent que leurs besoins soient satisfaits par le parti au pouvoir

Democracy
Governance

Selon la plus récente enquête d’Afrobaromètre au Niger, la majorité des Nigériens désapprouvent le parti unique et déclarent à plus de 70% que plusieurs partis politiques sont nécessaires pour garantir que les citoyens aient réellement le choix de ceux qui vont les gouverner.

Lorsqu’on considère le parti politique au pouvoir et ceux de l’opposition, un élément constitue la différence la plus importante au Niger: l’honnêteté ou l’intégrité des dirigeants des partis.

L’enquête de 2015 met en exergue le caractère apaisé du climat politique nigérien malgré les soubresauts de la compétition entre partis politiques. Ainsi, deux-tiers (68%) de Nigériens disent que la compétition entre partis politiques n’aboutit « jamais » ou « rarement » à des conflits violents. C’est d’autant plus vrai que les partis de l’opposition ne se sont pas souvent plaints d’intimidation et ne sont jamais empêchés de compétir aux différents scrutins pouvant engendrer une situation de troubles politiques.

Toutefois, les Nigériens n’indexent que le parti au pouvoir comme le garant de la gestion des problèmes de sécurité alimentaire et d’eau, considérées comme les problèmes les plus importants au Niger. Aussi, plus de huit Nigériens disent que c’est le parti au pouvoir qui est le plus en mesure de résoudre les problèmes du contrôle des prix, de création d’emploi, d’amélioration des services de santé de base, et de la lutte contre la corruption au sein de l’administration publique.

Ces données sont aujourd’hui plus qu’importantes dans un contexte démocratique où le dialogue entre partis politiques et les citoyens doit s’articuler autour de leurs besoins prioritaires pour une gestion plus efficiente et moins dispendieuse de projets de société.

Télécharger le communiqué de presse complet.

Cliquez ici pour le media briefing.