Republic of Guinea press releases (25 November 2015)

Guinea press releases
Access to justice
Education
Health

ONLY AVAILABLE IN FRENCH

La majorité des Guinéens pensent qu’il y a une mauvaise gouvernance dans  le secteur de la santé, notamment à cause de la corruption des agents de santé

Selon la plus récente enquête d’Afrobaromètre en Guinée, plus d’un guinéen sur deux (55%) pensent que le Gouvernement actuel répond très mal/plutôt mal aux préoccupations des citoyens dans le cadre de l’amélioration des services de santé de base.

Pour plus de 2 guinéens sur 5, certains agents de santé sont impliqués dans des affaires de corruption. On constate un écart important entre les guinéens âgés de 18 à 35 ans et ceux de plus de 35 ans. En effet, 47% des guinéens de 18 à 35 ans soutiennent cette opinion contre 37% de ceux de plus de 35 ans.

Télécharger le communiqué de presse complet.

La majorité des Guinéens pensent qu’il y a une mauvaise gouvernance dans  le secteur de l’éducation, notamment en matière de satisfaction des besoins en éducation

Selon la plus récente enquête d’Afrobaromètre en Guinée, plus d’un Guinéen sur deux trouve que le Gouvernement actuel répond très mal/plutôt mal aux préoccupations des citoyens par rapport à la satisfaction de leur besoin en éducation. La tendance reste la même quel que soit l’âge du répondant.

Pour un Guinéen sur trois, la principale cause de la faible qualité du système éducatif guinéen est le faible niveau du personnel enseignant ; cette opinion est plus soutenue en milieu urbain (43%) qu’en milieu rural (28%). Ensuite, vient l’insuffisance des infrastructures scolaires et universitaires, selon un Guinéen sur quatre.

Télécharger le communiqué de presse complet.

Les Guinéens ne font pas confiance en leur justice, notamment les Cours et Tribunaux

Selon la plus récente enquête d’Afrobaromètre en Guinée, seulement 28% des Guinéens ont déclaré  qu’ils font très confiance à la justice. Entre les milieux urbains et ruraux, on constate un écart important. En effet, plus 3 guinéens sur 10 (31%) résidant en milieu rural ont déclaré qu’ils font très confiance à la justice contre 23% en milieu urbain.

De l’avis de 38% des Guinéens, la plupart des juges et Magistrats sont impliqués dans des affaires de corruption. Les hommes sont les plus nombreux, en termes de proportion, à soutenir cette opinion (41%) contre 35% chez les femmes.

Télécharger le communiqué de presse complet.