La CENI peine à gagner la confiance des Togolais

Elections

Alors que le pays s’achemine vers l’élection présidentielle et peut-être vers les élections locales, les résultats de la récente enquête d’Afrobaromètre au Togo indiquent que la Commission Electorale Nationale Indépendante (CENI) peine à gagner la confiance des Togolais, et ce résultat reste identique à celui issu de l’enquête de 2012.

Par ailleurs, selon la même source, certaines situations surviennent lors des élections dans ce pays: le décompte inéquitable des voix, les menaces de violence dans les bureaux de vote, et le fait de soudoyer des électeurs. Seuls 47% des Togolais déclarent ne pas du tout avoir peur d’être victime d’intimidations politiques ou de violences pendant les élections.

La majorité des Togolais pensent que la participation des acteurs ou institutions tels que les religieux, les intellectuels comme des professeurs, et les partenaires au développent du Togo pourrait augmenter la confiance au processus électoral. En effet, 54% des Togolais répondent que la présence des intellectuels ou des religieux augmentera la confiance au processus électoral et 50% pensent de même en ce qui concerne les partenaires au
développent.

Pour plus de confiance/crédibilité au/du processus électoral, ces résultats indiquent quelques pistes que les autorités décisionnelles pourraient prendre en compte.

Télécharger le communiqué de presse complet