Les Malgaches sont partagés entre les Etats-Unis d’Amérique, la France et la Chine quant au pays modèle de développement de Madagascar

Governance

Selon la dernière enquête d’Afrobaromètre à Madagascar, 31% des Malgaches souhaitent que le modèle américain soit considéré pour le développement économique futur de Madagascar, lorsque 29% optent pour la France et 26% pour la Chine. Cependant, la France demeure la première à avoir le plus d’influence sur le pays d’après 42% de la population, suivie de la Chine (27%).

Ensuite, concernant le rapport entre Madagascar et la Chine, cette étude menée en décembre 2014, révèle que la Chine est en train de rivaliser avec les grandes puissances économiques en ce qui concerne leur influence sur Madagascar. Cependant, 3 citoyens sur 4 (soit 73%) estiment que les activités économiques qu’elle entreprend au sein du pays influencent peu, voire pas, le développement économique de ce dernier. Par ailleurs, les Malgaches sont assez sceptiques quant aux apports des activités chinoises à l’économie du pays, puisque seuls 38% de la population sont persuadés que l’aide de la Chine au développement de Madagascar fait du bien au pays. 

Toutefois, on note que la moitié de la  population avancent de façon  unanime  que c’est le coût des produits chinois qui donne à la Chine une image positive, tandis que l’extraction des ressources africaines et la qualité des produits chinois sont les 2 premiers facteurs qui contribuent à lui donner une image négative.

En outre, les avis de la population semblent être encore divisés lorsqu’il s’agit de la libre circulation des personnes et des biens au sein de la zone de l’Afrique Australe, car 45% des  Malgaches y sont favorables, contre 50% qui préfèrent plutôt la  protection des citoyens face  à d’éventuelles  arrivées  massives  d’étrangers.

 Ces données importent beaucoup pour Madagascar, surtout qu’aujourd’hui, le pays  tente de renouer des relations avec ses différents partenaires internationaux, afin d’enclencher le  meilleur  levier  pour sa relance  économique.

Télécharger le communiqué de presse complet