PP61: Progrès et lacunes: Perceptions et expériences de la parité des genres en Afrique

Bienvenue à la section des publications d’Afrobaromètre. Pour des brèves analyses d’actualité, veuillez voir nos notes informatives (pour les séries d’enquêtes 1-5) et dépêches (à partir de la Série 6). Pour des analyses plus longues et techniques, se focalisant sur des questions de politique, regardez nos documents de politique. Nos documents de travail sont des analyses approfondies destinées à la publication dans des revues académiques ou des livres. Vous pouvez aussi rechercher dans toute la base des publications à partir des mots-clés, la langue, le pays, et/ou l’auteur.

Filter content by:

Documents de politiques
2019
61
Carmen Alpin Lardies, Dominique Dryding, et Carolyn Logan

Résultats clés

  • Les Africains partagent au moins certaines des ambitions des ODD visant à créer des sociétés plus égales. À travers 34 pays, de fortes majorités soutiennent le droit des femmes à participer à des élections (71%) et à posséder et hériter des terres (72%).
  • Ils sont cependant moins engagés pour ce qui est de la pleine égalité économique: Une majorité beaucoup plus mince (53%) sont en faveur de l'égalité de l'accès à un emploi rémunéré, contre 42% qui pensent que les hommes devraient avoir la préférence.
  • Et même le droit fondamental d'une femme à la sécurité physique attire un soutien tout sauf général: Plus d'un sur quatre Africains (28%) – dont 24% de femmes – pensent encore que les violences conjugales faites aux femmes sont justifiables. Au Gabon et au Libéria, sept sur 10 citoyens sont de cet avis.
  • La plupart des Africains affirment que les filles et les garçons ont maintenant un accès équitable à l'éducation, pourtant des écarts considérables subsistent entre les sexes pour ce qui est du niveau d’instruction. Même parmi les groupes les plus jeunes, les femmes en nombre plus important que les hommes n'ont pas reçu d'instruction formelle, et les hommes en nombre plus important que les femmes ont un niveau d'instruction post-primaire.
  • De grandes majorités affirment également que les femmes sont parvenues à l'égalité de l'accès au travail. Mais les femmes sont moins susceptibles de participer au marché du travail (55% contre 67% des hommes), et parmi celles qui y participent, les femmes sont plus susceptibles d'être au chômage (52% contre 39%).
  • Une sur huit femmes (12%) environ affirment avoir souffert de discrimination basée sur le genre au cours de la dernière année. Une sur trois (32%) femmes libériennes rapportent une telle expérience.
  • Les femmes sont à la traîne derrière les hommes pour ce qui est de la propriété de biens et sont beaucoup moins susceptibles d'exercer un pouvoir décisionnel sur les ressources du ménage.
  • Les femmes sont également à la traîne derrière les hommes pour ce qui est des indicateurs relatifs à l'accès numérique et à la connexion. Et l'écart pourrait s'approfondir davantage: Bien que les taux d'usage de l'Internet par les femmes aient doublé au cours des cinq dernières années, l'écart entre les sexes de l'usage régulier de l'Internet s'est accru.
  • Les Africains sont partagés quant à dire si les femmes réalisent des progrès; 49% affirment que l'égalité d'opportunité et de traitement en faveur des femmes est meilleure qu'il y a quelques années, mais presqu'autant affirment que la situation demeure inchangée (31%) ou est pire (19%).
  • Néanmoins, presque deux-tiers (64%) félicitent leurs gouvernements pour leur performance en faveur de l'égalité des droits. Il y a, en résumé, un certain décalage entre la satisfaction populaire par rapport à la performance en matière d'égalité et les écarts importants – et parfois croissants – que l'on observe dans leur concrétisation effective.

Pour le rapport complet, cliquez sur "Télécharger maintenant" ci-dessous. Pour le communiqué de presse, cliquez ici.