AD42: Les Ivoiriens préfèrent la démocratie malgré l’insatisfaction prononcée qu’ils en ressentent

Bienvenue à la section des publications d’Afrobaromètre. Pour des brèves analyses d’actualité, veuillez voir nos notes informatives (pour les séries d’enquêtes 1-5) et dépêches (à partir de la Série 6). Pour des analyses plus longues et techniques, se focalisant sur des questions de politique, regardez nos documents de politique. Nos documents de travail sont des analyses approfondies destinées à la publication dans des revues académiques ou des livres. Vous pouvez aussi rechercher dans toute la base des publications à partir des mots-clés, la langue, le pays, et/ou l’auteur.

Filter content by:

Dispatches
2015
42
Segorbah Silwe, Gerson Mpelikan, Anselme Oura, Joseph Kone, et Stephane Koffi

La majorité des Ivoiriens préfèrent la démocratie à toute autre forme de gouvernement, bien qu’elle soit en proie à un certain nombre de problèmes, selon la dernière enquête Afrobaromètre.

Huit Ivoiriens sur 10 (80%) disent que la démocratie est toujours préférable, et de grandes majorités rejettent la gouvernance par l’homme fort, le parti unique, et le régime militaire. Cependant, près de six personnes sur 10 ne sont pas satisfaites du niveau actuel de la démocratie dans le pays.

Nombreux sont les citoyens qui réclament les élections et l’exercice de l’Assemblée Nationale. Environ neuf personnes sur 10 affirment qu’un bon citoyen doit toujours voter aux élections. C’est pourquoi, dans cette période de révision des listes électorales, comptant pour la préparation de l’élection présidentielle d’octobre 2015, la mobilisation des nationaux en âge de voter et jouissant de leurs droits civiques devrait être vivement encouragée.

Ainsi, malgré que le pays ait connu plusieurs périodes d’instabilité, de crises politiques et institutionnelles, la population reste très attachée aux principes sacro-saints de l’exercice démocratique du pouvoir ainsi que de son renouvellement.

Contenu connexe