AD34: Les Togolais acceptent les différences sociales à l’exception de celles d’orientation sexuelle

Bienvenue à la section des publications d’Afrobaromètre. Pour des brèves analyses d’actualité, veuillez voir nos notes informatives (pour les séries d’enquêtes 1-5) et dépêches (à partir de la Série 6). Pour des analyses plus longues et techniques, se focalisant sur des questions de politique, regardez nos documents de politique. Nos documents de travail sont des analyses approfondies destinées à la publication dans des revues académiques ou des livres. Vous pouvez aussi rechercher dans toute la base des publications à partir des mots-clés, la langue, le pays, et/ou l’auteur.

Filter content by:

Dépêches
2015
34
Ahlin, Ekoutiamé A., Moussa P. Blimpo, et Ezéchiel A. Djallo

Les Togolais sont célèbres pour leur hospitalité. Ce constat est-il encore vrai de nos jours? Qu’en est-il de la tolérance envers les personnes de religion différente, d’un autre groupe ethnique, d’une autre nationalité, d’orientation sexuelle différente, et de ceux qui vivent avec le VIH/SIDA?
La dernière enquête Afrobaromètre au Togo révèle que la majorité des Togolais sont favorables à la cohabitation avec les personnes de religion différente, avec les personnes d’un autre groupe ethnique, et avec les immigrés ou les travailleurs étrangers. Pour ce qui est de la cohabitation avec les personnes qui ont le VIH/SIDA, trois Togolais sur 10 s’y opposent. Cependant, l’on constate une opposition massive à la cohabitation avec les personnes homosexuelles.

Ces résultats sont intéressants à plus d’un titre. Même s’ils confirment une bonne cohésion sociale sur le plan religieux et ethnique, ils interpellent à plus de sensibilisation sur la question du VIH/SIDA et indiquent que la société togolaise est encore loin d’accepter l’homosexualité.