Une majorité de Burundais soutiennent la limitation des mandats présidentiels à deux

La gouvernance
Les élections

Selon une nouvelle enquête d’Afrobaromètre, six Burundais sur 10 (62%) soutiennent la limitation des mandats présidentiels à deux – une évolution remarquable dans l’opinion publique entre 2012 et 2014.

En 2012, seuls 51% de citoyens burundais étaient favorables à la limitation des mandats. La nouvelle majorité pourrait signifier qu’au fur et à mesure qu’on s’approche des élections, et surtout au fil des débats sur la question, le nombre de personnes opposé au troisième mandat présidentiel augmente.

Depuis quelques temps, le débat sur cette question soulève beaucoup de controverses. L’opposition politique et la société civile sont fermement opposées à un troisième mandat présidentiel, alors que le parti au pouvoir soutient que cette éventualité n’est pas à exclure et qu’il reviendra au parti et aux organes compétents d’en décider. En mars 2014, le gouvernement avait soumis à l’Assemblée Nationale un projet d’amendement de la
constitution, dont l’objectif ultime était de permettre à l’actuel président de la République, Pierre Nkurunziza, de briguer un troisième mandat. L’amendement a été rejeté de justesse, à une voix près.

Télécharger le communiqué de presse complet