Malgré leur mécontentement massif, les Gabonais désirent la démocratie et rejettent les régimes de type militaire

Les enquêtes les plus récentes d'Afrobaromètre révèlent qu'en dépit du mécontentement public massif par rapport aux évolutions lentes, les citoyens gabonais soutiennent fortement la démocratie et rejettent les régimes de type militaire et dictatorial.

Une grande majorité de la population désapprouvent l'orientation globale du pays, la qualité des élections de 2016, la performance du Président Ali Bongo, et la façon dont leur démocratie fonctionne – un niveau élevé de mécontentement public qui pourrait avoir encouragé les officiers militaires qui ont tenté un coup d'état cette semaine.

Cependant, l'enquête révèle également que des majorités tout aussi fortes de la population désirent la démocratie et les élections, et s'opposent aux alternatives autoritaristes.

Le Gabon, pays riche en ressources pétrolifères, est marqué par une pauvreté ambiante. Ali Bongo, qui a accédé à la tête de l’état en 2009 après la mort de son père, a été réélu pour un deuxième mandat à la suite d'élections contestées en 2016, suivies de protestations violentes.