L’inefficacité des gouvernements dans la lutte contre la corruption

La corruption

Une majorité des habitants des 34 pays africains condamnent les efforts de leurs gouvernements en matière de lutte contre la corruption, selon les enquêtes réalisées par Afrobaromètre auprès de 51 000 citoyens entre octobre 2011 et juin 2013.

Une des conclusions de cette étude présentée à Dakar, le 13 Novembre 2013, est que les citoyens des pays africains considèrent que leurs gouvernements ont failli dans leur lutte pour endiguer la corruption.

56 % des citoyens ont déclaré que leurs gouvernements luttent « plutôt mal » ou « très mal » contre la corruption, tandis que seulement 35 % jugent au contraire qu’ils agissent « plutôt bien » ou « très bien ». Les statistiques montrent que pour les 16 pays régulièrement suivis depuis 2002 dans le cadre des enquêtes Afrobaromètre, les perceptions négatives ont augmenté de 46 % à 54 % ; avec seulement cinq pays affichant une baisse de celles-ci au cours de la dernière décennie.

Ces mauvaises perceptions persistent en dépit du fait que l’éradication de la corruption et l’amélioration de la gouvernance en Afrique ont été des priorités pour la plupart des grandes organisations internationales et pour de nombreux dirigeants politiques depuis le milieu des années 1990.

Télécharger le communiqué de presse complet