Les Malgaches apprécient de moins en moins les performances économiques du pays et manquent de certains besoins de base

Governance
Macroeconomics and markets

Selon la dernière enquête d’Afrobaromètre à Madagascar, 3 individus sur 4 pensent  que l’économie du pays va  dans  la mauvaise direction et la majorité de la  population a  une  mauvaise  perception de la  gestion de  l’économie  du  pays. 

D’après cette enquête menée  en décembre 2014, les  Malgaches  ont un point de vue assez mitigé par rapport à la  situation économique du  pays, et déclarent que celle-ci n’a  cessé de  régresser  entre  2005 et  2014. En effet, en 2005, 35% des citoyens pensaient que  la situation économique du pays  était « mal » ou « très  mal », et ce chiffre a atteint 70% en  2014. Toutefois, on note une légère amélioration entre  2013 et  2014, pour ceux  qui  trouvent  qu’elle  est  « bonne »  ou « très  bonne », allant de 10% à 15%. Aussi, de  2008 à 2014, les  propres conditions de vie des Malgaches sont devenues de plus en  plus  précaires. Alors qu’en 2008, 26% des urbains pensaient que leurs conditions de vie étaient  « pires/bien  pires» que celles des  autres  Malgaches,  ce chiffre est passé  à 39% en 2014. De même, 38% des ruraux  avaient ce  même  sentiment  en 2014, soit  une  hausse de 7% par rapport  à  2008.

Par ailleurs, un grand nombre de Malgaches, au cours de ces douze  derniers  mois précédant l’enquête  (figure 2), ont été confrontés à des situations de  pénurie, et les  ruraux  en  ont été les  principales victimes. Ces pénuries concernent l’accès à des besoins de base, tels  que : l’eau potable, les soins et  médicaments  et  la nourriture. 

Ces données sur  la  situation économique du  pays, arrivent au  moment  où Madagascar  entre dans une  phase de  mise en  œuvre de  son Plan National de  Développement et mène des  réflexions sur  le redressement de la situation dans  une période de  post-crise.

Télécharger le communiqué de presse complet