Les Burkinabé rejettent le concept du régime militaire

La gouvernance

Plus de six Burkinabé sur 10 rejettent le régime militaire comme système gouvernemental, selon la dernière enquête d’Afrobarométre.

Dans l'enquête menée en Décembre 2012, 62% des répondants se sont prononcés en désaccord – y compris 27% qui étaient « tout à fait en désaccord » -- avec un système gouvernemental dans lequel l’armée dirige le pays, contre 24% qui en approuvent. Cette désapprobation s’est accrue de 12 points depuis l’enquête Afrobarométre de 2008, dans laquelle 50% rejetaient le concept du régime militaire.

Dans 34 pays africains enquêtés dans le Round 5 (2011-13) d’Afrobarométre, en moyenne 73% des répondants rejettent le régime militaire comme système gouvernemental. Au Burkina Faso, l’armée a saisi le pouvoir le 31 Octobre après des manifestations massives et la démission du Président Blaise Compaore. Les manifestations continuent, insistant maintenant sur une gouvernance non militaire. L’Union Africaine a donné un délai de deux semaines pour le transfert du pouvoir à un gouvernement civil.

Télécharger le communiqué de presse complet