L’Afrobaromètre identifie des corrélations entre la liberté d’expression et la bonne gouvernance

La liberté d’expression

La liberté d’expression des citoyens est fortement corrélée à l’efficacité des gouvernements, selon les données recueillies lors d’entretiens réalisés en face à face avec plus de 51 000 Africains dans 34 pays au cours du Round 5 de l’Afrobaromètre (2011–2013). Il ressort de l’enquête que lorsque les citoyens sentent qu’ils sont libres de leurs propos, ils déclarent également que leurs dirigeants sont plus dignes de confiance et moins corrompus que leurs pairs. La liberté d’expression est également toujours associée à des opinions plus favorables quant à l’efficacité du gouvernement, notamment en matière de lutte contre la corruption, mais aussi dans d’autres secteurs tels que l’entretien des routes et la gestion de l’économie.

Les résultats sont détaillés dans le nouveau rapport de l’Afrobaromètre, « L’alliance entre la liberté d’expression et la bonne gouvernance en Afrique », publié aujourd’hui par l’Institut d’études pour le développement de l’Université de Nairobi. Écrit par Winnie Mitullah et Paul Kamau, de l’Institut d’études pour le développement (IDS), le rapport examine également la relation entre la liberté d’expression et l’efficacité des médias dans la surveillance du gouvernement.

Télécharger le communiqué de presse complet