La radio reste la source d’actualités privilégiée, même si les médias traditionnels accusent un recul

L'autre
La liberté d’expression

La radio reste la source d’actualités dominante pour la plupart des Africains ; plus de 60 % de la population de chaque pays, exception faite de l’Égypte, écoutent les informations à la radio, selon l’enquête de l’Afrobaromètre menée dans 34 pays. Il ressort de l’enquête que la télévision et Internet connaissent tous deux une forte croissante en tant que sources d’actualités, rognant sur la domination de la radio, mais que 77 % des Africains écoutent les informations à la radio au moins quelques fois par mois.

Le rapport de l’Afrobaromètre, « L’alliance entre la liberté d’expression et la bonne gouvernance en Afrique », a été publié aujourd’hui par l’Institut d’études pour le développement de l’Université de Nairobi. Écrit par Winnie Mitullah et Paul Kamau, de l’Institut d’études pour le développement (IDS), le rapport retrace l’utilisation des médias dans 34 pays africains entre 2011 et 2013 (Round 5 de l’Afrobaromètre) et suit son évolution dans 16 pays entre 2002 et 2012.

Télécharger le communiqué de presse complet