Journée de la Jeunesse: L'engagement politique à la traîne parmi les jeunes de l'Afrique, surtout les femmes

La participation politique
Afrobarometer

L'engagement politique et civique par la jeunesse africaine est en déclin et est particulièrement faible chez les jeunes femmes, selon les nouvelles données de l'enquête Afrobaromètre.

Les résultats, qui sont publiés lors de la Journée internationale de la Jeunesse 2016 (12 août), montrent que les jeunes Africains sont moins susceptibles que leurs aînés de se livrer à une variété d'activités politiques et civiques, y compris le vote, la participation aux réunions de la communauté, se joindre à d'autres pour soulever une question, être en contact avec les dirigeants. Les jeunes femmes expriment de manière significative moins d'intérêt dans les affaires publiques que les jeunes hommes.

L'écart entre les aspirations de la Décennie Africaine de la Jeunesse et la réalité de l'engagement des jeunes suggère que les gouvernements et les partenaires au développement ont beaucoup à faire pour atteindre les objectifs d’augmentation de la participation des jeunes et de l'autonomisation, en particulier pour les jeunes femmes.

Intitulé «Moins d'engagement, moins d’autonomisation? La participation politique est à la traîne chez les jeunes d'Afrique » (Synthèse de Politique Afrobaromètre No. 34), le rapport est basé sur près de 54.000 interviews dans 36 pays africains en 2014/2015. Il est disponible en anglais et en français à http://globalreleases.afrobarometer.org .

Télécharger le communiqué de presse complet.