L’extrémisme violent en Afrique: Perceptions des populations d'Afrique du Nord, du Lac Tchad, du Sahel, et de la Corne

La tolérance
Les conflits et criminalité

Deux nouveaux rapports d'Afrobaromètre se penchent sur ce que pensent les citoyens de l'extrémisme violent et des efforts anti-extrémisme dans des régions sensibles de l'Afrique.

S’appuyant sur des enquêtes menées auprès d’échantillons nationaux représentatifs, les rapports se concentrent sur la perception de la menace que représentent les groupes extrémistes, la confiance publique dans les forces de sécurité, les appréciations des efforts anti-extrémistes des gouvernements, les éléments qui motivent à se joindre aux groupes extrémistes, et les stratégies en vue de renforcer les efforts anti-extrémistes dans les régions du Lac Tchad (Cameroun, Niger, et Nigéria), du Sahel (Mali), de la Corne de l'Afrique (Kenya et Ouganda), et de l’Afrique du Nord (Algérie, Egypte, Maroc, Soudan, Tunisie).

Les rapports sont:

Tout en reflétant des analyses exploratoires dans un domaine versatile, les résultats d'enquête suggèrent que les opinions et les attitudes des citoyens peuvent informer le développement des politiques face à l'extrémisme violent.

Télécharger le communiqué de presse complet.