Les Africains sont tolérants par rapport à la religion, l'ethnie, la nationalité, et le VIH, mais pas à l'homosexualité

La tolérance
Afrobarometer

Afrobaromètre: Les Africains sont tolérants par rapport à la religion, l'ethnie, la nationalité, et le VIH, mais pas à l'homosexualité
Contrairement à la croyance commune, les Africains démontrent un sens élevé de tolérance envers les autres groupes ethniques, les autres religions, les immigrés, et les personnes vivant avec le VIH/SIDA (PVVIH), selon les résultats de la dernière enquête d'Afrobaromètre.

Dans les résultats publiés à l’occasion de la Journée Zéro Discrimination (le 1er mars), Afrobaromètre rapporte que les répondants de 33 pays enquêtés révèlent des attitudes largement tolérantes par rapport aux différences sociales à l'exception majeure de l'homosexualité. Et cette intolérance n'est pas universelle: Au moins la moitié des citoyens de quatre pays africains affirment ne pas trouver d'inconvénient à avoir des voisins homosexuels.

Les niveaux de tolérance varient considérablement d'un pays et d'une région à l'autre. L’analyse indique que l'éducation, l'accès aux médias, et l'exposition à une population diversifiée sont des facteurs importants contribuant à l'accroissement de la tolérance sur le continent africain.

Le rapport, intitulé « Bons voisins? Les Africains démontrent un sens élevé de la tolérance envers beaucoup, mais pas tous », est disponible en Français, Anglais, et Portugais.

Télécharger le communiqué de presse complet.