Les camerounais pensent que le niveau de la corruption est resté le même en 2015 par rapport à l'année 2014 mais n'approuvent pas la politique de lutte contre la corruption du gouvernement camerounais

La corruption
La gouvernance
Afrobarometer

Les citoyens camerounais les plus corrompus se trouvent dans la police, les impôts, les affaires, les sociétés nationales d’eau et d’électricité, la justice, les communes et le parlement. Les usagers qui payent des pots-de-vin pour obtenir des services publics ne dénoncent pas souvent ces cas de corruption soit parce qu'ils sont convaincus que les sanctions ne suivront pas, soit parce qu'ils ont peur des représailles.

La politique de lutte contre la corruption menée par le gouvernement camerounais est inefficace. Pour réduire l'incidence de la corruption, les citoyens doivent refuser des pots-de-vin et dénoncer les cas de corruption. En outre, les médias devraient enquêter et publier sur la corruption des membres du gouvernement.

Télécharger le communiqué de presse complet.

Cliquez ici pour le media briefing.