La crise politique contredit le grand attachement des Burundais à la démocratie

La démocratie

A l’opposé des violents heurts qui déchirent leur pays, la majorité des Burundais s’accordent sur le fait qu’il faille soutenir la démocratie et l’organisation d’élections libres et transparentes et rejeter les alternatives autoritaires, selon la dernière enquête d'Afrobaromètre en septembre-octobre 2014.

En particulier, les Burundais tiennent à la démocratie en ce sens qu’elle protège les libertés civiles et individuelles et symbolise la paix, l’unité, et le partage du pouvoir – qui sont tous menacés par la crise actuelle.

La majorité des Burundais soutiennent la limitation à deux des mandats présidentiels – une question controversable qui a servi d’élément déclencheur à la crise qui secoue violemment le pays lorsque le Président Pierre Nkurunziza a voulu requérir, et ensuite réclamer, un troisième mandat.

Ce que pensent les Burundais de la démocratie, de la limitation des mandats, et du soutien de l'Union Africaine (UA) et de la Communauté d’Afrique de l’Est est détaillé dans la Dépêche N° 68 d'Afrobaromètre.

Télécharger le communiqué de presse complet.