Les Gabonais expriment des hauts niveaux de tolérance – sauf pour les personnes homosexuelles

Les Gabonais expriment des hauts niveaux de tolérance – sauf pour les personnes homosexuelles
La tolérance

Selon la plus récente enquête d’Afrobaromètre au Gabon, plus de huit Gabonais sur 10 (83%) ne souhaitent pas avoir les homosexuels pour voisins. Dans le même temps, très peu de Gabonais déclarent ne pas vouloir cohabiter avec des immigrés ou des travailleurs étrangers, des personnes vivant avec le VIH-SIDA, des personnes de religion différente, ou des personnes d’un autre groupe ethnique.

Ainsi, plus que six Gabonais sur 10 déclarent être indifférents d’avoir pour voisins des personnes de religion différentes, celles d’un autre groupe ethnique, les personnes qui ont le VIH/Sida et les immigrés ou travailleurs étrangers.  

Selon l’enquête menée en septembre 2015, le sexe et le milieu de résidence n’altèrent pas l’intolérance vis-à-vis des homosexuels, alors que moins les citoyens sont instruits, plus ils affichent cette intolérance à leur endroit.

Ces données sont publiées dans un contexte où resurgissent au Gabon les questions de le xénophobie et de l’acceptation des différences sociales. Elles permettent donc de lever un coin du voile sur ces problématiques qui sont l’objet de débats au sein de plusieurs groupes d’individus.

Télécharger le communiqué de presse complet.