Derniers communiqués de presse du Burkina Faso (29 Octobre 2015)

Derniers communiqués de presse du Burkina Faso (29 Octobre 2015)

Les Burkinabè affichent leur optimisme sur l’avenir du pays mais sont préoccupés par leurs conditions de vie actuelles et par la situation économique nationale

Selon la plus récente enquête d’Afrobaromètre au Burkina Faso, les Burkinabè sont dans l’ensemble optimistes sur le sens global du pays.

En effet, selon l’enquête menée en avril/mai 2015, la majorité des Burkinabè ont déclaré que le pays va dans la bonne direction. Ils sont même plus nombreux en 2015 qu’en 2012 à le penser mais restent majoritairement préoccupés par leurs conditions de vie actuelles et la situation économique nationale avecplus de la moitié des Burkinabè (51%) qui jugent mauvaises leurs conditions de vie actuelles et environ 50% qui estiment que la situation actuelle du pays est mauvaise.

Ces données sont publiées à un moment où le processus de transition amorcé après l’insurrection de fin en octobre 2014 touche à sa fin avec l’organisation des élections législatives et présidentielles le 29 novembre 2015. Malgré les crises qui ont émaillé ce processus de transition et les interrogations sur l’avenir du pays qu’elles ont suscitées, les Burkinabè dans leur majorité pensent que le pays vadans la bonne direction.

Télécharger le document.

Les Burkinabè insatisfaits des performances du Gouvernement face à certaines de leurs préoccupations

Selon la plus récente enquête d’Afrobaromètre les Burkinabè sont dans l’ensemble insatisfaits des performances du Gouvernementface à certaines de leurs préoccupations. Il s’agit notamment dela gestion de l’économie,de l’amélioration des conditions de vie des pauvres, de la stabilité des prix.

En effet, selon l’enquête menée en avril-mai 2015, la majorité des Burkinabè qualifient de mauvaise, voire de très mauvaise la manière dont le gouvernement répond aux préoccupations susmentionnées. 

Ces données sont publiées à quelques jours de la campagne électorale des élections présidentielles et législatives du 29 novembre 2015. Le prochain Président du Faso et les députés qui seront élus à l’issue de ces élections devraient travailler ensemble à améliorer les performances du Gouvernement afin de répondre aux préoccupations des Burkinabè, notamment dans les domaines précités.

Télécharger le document.

Les Burkinabè préfèrent que le Gouvernement investisse et s’attaque prioritairement aux problèmes de santé, de l’eau et de l’éducation

Selon la plus récente enquête d’Afrobaromètre, les Burkinabè préfèrent que le gouvernement investisse davantage dans les secteurs de la santé et de l’éducation s’il disposait de ressources additionnelles. Ils pensent également que le gouvernement devrait s’attaquer prioritairement aux problèmes de l’eau, de la santé, de la famine et de l’éducation.

Le Burkina Faso dont l’indice de développement humain est l’un des plus faibles au monde doit donc consentir de nombreux efforts pour garantir à ses citoyens les droits à la santé, à l’éducation, à l’eau et à l’alimentation.

Ces données sont publiées à quelques jours de la campagne électorale des élections présidentielles et législatives du 29 novembre 2015. Le prochain gouvernement issu de ces élections devrait accorder une grande attention aux priorités des Burkinabè afin de répondre à leurs aspirations.

Télécharger le document.