Elections en Côte d’Ivoire: Méfiance de la CEI, peur de violence sont parmi les préoccupations des citoyens

La démocratie
Les élections

A la veille des premières élections présidentielles depuis la crise de 2010-2011 en Côte d'Ivoire, de nombreux Ivoiriens se méfient de la Commission Electorale Indépendante (CEI) et sont préoccupés par l'équité et la sécurité de l'environnement électorale, d’après la dernière enquête Afrobaromètre.

L'enquête, menée en août-septembre 2014, suggère que les Ivoiriens sont profondément divisés dans leurs points de vue sur la direction du pays et l'état de l'économie nationale. Les résultats montrent une forte méfiance de la CEI, et seule une minorité de citoyens estiment que les dernières élections législatives en 2011 ont été pour la plupart libres et équitables.

De nombreux citoyens sont préoccupés par l'environnement électoral, y compris la corruption des électeurs, la couverture médiatique inéquitable, la probabilité de dépouillement inéquitable des votes, et des menaces pour les électeurs aux bureaux de vote.

Le Président Ouattara jouit de cotes d'approbation assez élevés, et la confiance du public dans le président est plus élevé que dans les partis au pouvoir ou de l'opposition. Une faible majorité des Ivoiriens disent qu'ils se sentent "entièrement libre" de voter comme ils le souhaitent.

Les résultats du sondage liés aux élections et la démocratie en Côte d'Ivoire sont détaillés dans le dépêche Afrobaromètre N° 51 et dépêche N° 42.

Télécharger le communiqué de presse complet.