BP148: L’opinion publique pousse à l’egalité des genres au Burkina Faso

Bienvenue à la section des publications d’Afrobaromètre. Pour des brèves analyses d’actualité, veuillez voir nos notes informatives (pour les séries d’enquêtes 1-5) et dépêches (à partir de la Série 6). Pour des analyses plus longues et techniques, se focalisant sur des questions de politique, regardez nos documents de politique. Nos documents de travail sont des analyses approfondies destinées à la publication dans des revues académiques ou des livres. Vous pouvez aussi rechercher dans toute la base des publications à partir des mots-clés, la langue, le pays, et/ou l’auteur.

Filter content by:

Briefing papers
2014
148
Loada, Augustin

Sur le plan juridique, la Constitution burkinabè consacre en son article 1er l’égalité entre tous les citoyens burkinabè et prohibe les discriminations fondées, entre autres, sur le sexe. Dans la pratique, les femmes et les jeunes filles burkinabè sont confrontées à divers obstacles d’ordre économique et socioculturel, qui les empêchent d’exercer effectivement leurs droits citoyens et de participer pleinement à la gestion des affaires de la cité au même titre que les hommes. Certaines personnes pourraient en déduire que la société burkinabè, avec ses structures économiques, sociales, et culturelles, est conservatrice et défavorable à l’égalité des genres, et que les tentatives pour les pouvoirs publics de promouvoir les droits de la femme et de la jeune fille sont vouées. D’où l’importance de savoir si les Burkinabè sont réellement opposés à l’égalité des genres.