BP79: Les opinions de Burkinabè sur la chefferie traditionnelle

Bienvenue à la section des publications d’Afrobaromètre. Pour des brèves analyses d’actualité, veuillez voir nos notes informatives (pour les séries d’enquêtes 1-5) et dépêches (à partir de la Série 6). Pour des analyses plus longues et techniques, se focalisant sur des questions de politique, regardez nos documents de politique. Nos documents de travail sont des analyses approfondies destinées à la publication dans des revues académiques ou des livres. Vous pouvez aussi rechercher dans toute la base des publications à partir des mots-clés, la langue, le pays, et/ou l’auteur.

Filter content by:

Briefing papers
2010
79
Afrobarometer

L’objectif de ce bulletin est d’analyser les opinions des citoyens burkinabè sur les chefs coutumiers. Plus précisément, nous demandons si les citoyens burkinabè veulent que les pouvoirs de leurs chefs traditionnels soient augmenter et si les chefs devraient être impliqués dans la politique partisane et d'être payés un salaire par la gouvernement pour faire leur travail. 

Selon les résultats de cette enquête, il apparaît que la confiance de la population envers l’institution traditionnelle est plus grande que la confiance envers les institutions modernes. La majorité des répondants pense que l’influence des chefs traditionnels dans la gouvernance locale devrait s’augmenter. Cependant, une majorité des répondants pense que ces derniers doivent représenter toutes leurs populations à égalité et non s’affilier à un parti politique. Pour la majorité, les chefs traditionnels, en raison des services rendus à la communauté, devraient être rémunérés par le Gouvernement. C’est en particulier aux niveaux  de la résolution des conflits locaux et de la distribution des terres que les responsabilités des chefs coutumiers sont le plus souligné par les enquêtés.